Le Wado Ryu

Senseï Hironori Ōtsuka, fondateur du Wadō-ryū.

 

Le Wado-ryu (和道流, Wadō-ryū?) est une école (ryūha (流派?)) de karaté et de jiu-jitsu. Son fondateur estHironori Ōtsuka (1892-1982), meijin4. Au Japon même, il est surtout répandu dans les milieux universitaires. Le Wado-Ryu est considéré comme ayant été le tout premier style spécifiquement japonais de karatédo (par opposition aux styles d'Okinawa). Wado Ryu signifie école de la voie de la paix ou de la voie de l'harmonie.

 Propagation du wado-ryu

Jusque dans les années 60, le karaté Wado Ryu (ainsi que les arts martiaux en général), était resté sur les petites îles du Japon. Il était à peine connu en dehors de l'Orient. Cela allait bientôt changer. Maître Hironori Ōtsuka, dont les premiers étudiants furent : M. MochizukiT. KonoT. SuzukiA. Yamashita et Y. Toyama, leur confia, en 1963, la mission de transmettre et de divulguer le Wado-Ryu en Europe.

Les techniques & Kata du Wado Ryu

Hironori Ōtsuka trouvait le karaté d'Okinawa un peu limité. Il pensait que l'apport du ju-jitsu pouvait enrichir cet art martial et lui assurer un meilleur avenir. Il reprochait au karaté shotokan de décomposer sa technique en deux temps : une défense (généralement par blocage) ; deux, attaque. Alors que dans les art martiaux japonais, la défense et l'attaque ne sont jamais séparées, la défense pouvant même parfois être une attaque. Ce que le fils d'Ōtsuka résume ainsi : Go No Sen, on frappe après le début du mouvement adverse, Sen No Sen, on attaque à l'instant ou l'adversaire pense à sa technique, et avant son mouvement (anticipation). En appliquant ces deux principes (Go No Sen & Sen No Sen), Ōtsuka développa une méthode de karaté originale où l'esquive était utilisée de préférence au blocage. aussi il énonça trois principes, qui orientent toute la pratique et constitue le credo technique du wadō-ryū : Ten-i (le déplacement), ten-tai (la rotation du corps), ten-gi (l'application de la technique avec blocage et contre-attaque simultanés). Sur cette base, le pratiquant développera les sensations de : Nagasu, inasu et noru. En conclusion, l'esquive est accompagnée d'un atémi du poing ou du pied et souvent se concluant par une projection au sol.

Certaines techniques de poings ne se trouvent que dans cette méthode, tel que jun tsuki no tsukikomigyaku tsuki no tsukikomitobi komi tsuki ou tobi komi nagashi tsuki, le Wadō-ryū se caractérise aussi par des positions plus hautes que dans les autres Styles et un travail important des esquives et du Goshin jitsu (Défense personnelle).

Citations

Au sujet du wado-ryu

Au sujet des grades